Partagez | 
 

 Lilith " L'éternité c'est long, surtout vers la fin..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 3
Arrivée : 21/01/2013

MessageSujet: Lilith " L'éternité c'est long, surtout vers la fin..."   Mar 22 Jan - 17:20

Verdammnis Lilith
21 ans. Vampire. Allemagne.
« Rentre! C’est le moment où la lune réveille le vampire blafard sur sa couche vermeille»



Apparence


Lilith n’est pas particulièrement fière de son apparence mais elle est bien loin de faire partie de ces filles complexées par leur corps. Elle possède une épaisse et longue chevelure flamboyante qui fait sa fierté, un regard étincelant et pénétrant aussi rouge que la braise, un teint frais et hâlé, une bouche sensuelle aux lèvres de corail et un nez mutin. Ses traits sont aussi fins que ceux d’une sculpture fabriquée dans le marbre. Elle est de taille moyenne et de corpulence mince, ses hanches et ses seins se résument à des arrondit sensuels, ses jambes sont fines et semblent interminables. Sa voix est claire et fait penser au douc son cristallin d’un tintement de cloche ou d’un objet sur le point de se briser.

bien qu'elle aie l'air d'une douce et frêle jeune-femme inoffensive, elle est en fait tout le contraire, grâce à la force, la souplesse et la rapidité que lui confère les pouvoirs de sa race.

Mis à part la couleur de ses cheveux et de ses yeux elle ne possède aucun autre signe particulier. Bien qu’elle ne passe pas inaperçu à cause de ses cheveux et de ses yeux (enfin chez les humains), Lilith essaye de se fondre dans la masse et ne possède aucun signe particulier, ni cicatrice, ni tatouage ni piercing.
Lilith à tendance à s’habiller avec des vêtements sombre de coupe classique, elle n’apprécie pas se faire remarquer par un style vestimentaire extravagant. Bien qu’elle préfère les couleurs sombres, pour certaines occasions elle portera des couleurs vives ou pastels, mais cela reste très rare.



Lilith est assez calme et a un self contrôle hors du commun, pourtant quand elle s’énerve (ce qui est très rare) il ne vaut mieux pas être dans les parages. C’est une personne dure, froide, déterminée et charismatique. Elle attend beaucoup des autres, mais encore plus d’elle-même. En dehors de cela elle peut être très agréable fréquenter, aimant philosopher et profiter de chaque petits moments agréables que lui offre la vie.
Cette jeune femme est une girouette régie par le vent de folie qui souffle dans sa tête. Tantôt elle sera friande de calme, de solitude et de quiétude et l’instant suivant elle aura envie de se jeter dans une foule en délire.
Lilith déteste tout ce qui est sensiblerie, elle n’a pour habitude de prendre des gants et de tourner autour du pot, elle est franche et va droit au but et tant pis si cela doit faire des dégâts autour d’elle. Cependant elle reste une personne assez réfléchie qui observe et analyse tout ce qui l’entoure avant de se faire une opinion. Il est très rare qu’elle fonce tête baissée, sans réfléchir, au-devant des obstacles.

Caractère


Histoire

On ne devient pas nécessairement vampire, parfois on nait comme cela. D’après certaines anciennes croyances populaires, des enfants porteraient le poids des pêchés de leurs parents en venants au monde maudits… Ce qui fût, malheureusement, le cas de Lilith, née d’une mère prostituée, Hannah, et de père inconnu.

Lilith vint au monde dans une petite chambre sombre, le deuxième visage qu’elle vit après celui de sa mère fût celui d’un homme prénommé Wilhem, un « régulier » de sa mère.
Bien que Lilith ne connaisse jamais son père, Wilhem fit office de figure paternelle pour elle. Hannah s’intéressait très peu à sa fille, pour elle la pauvre petite ne représentait qu’une bouche à nourrir et à nourrir d’une atroce manière qui plus est.

Wilhem venait souvent voir Hannah et la petite Lilith. Après s’être enfermé dans la chambre d’Hannah avec cette dernière, il restait des heures à jouer avec la fillette qui n’avait jamais aucune attention de sa mère, c’est cet homme qui éduqua Lilith, lui appris à lire et lui appris à se nourrir, il lui avait appris que même si elle était obligée de se repaitre de sang elle n’était pas pour autant un monstre sans foi ni loi. Ensemble ils allaient à la recherche de « proies » pour Lilith, leur laïus était : « Jamais des innocents ». Ce qui est bien quand on vit dans un quartier malfamé, comme celui des catins, c’est qu’il ne s’y trouve pas beaucoup d’innocents…

En dehors des moments passés avec Wilhem, Lilith n’eut pas une enfance heureuse, elle restait de heures enfermées dans une pièce exiguë tandis que dans la pièce d’à côté sa mère vendait son corps au plus offrant. Lilith détestait cette vie, cette pièce sombre, elle détestait tous les hommes qui venaient et s’appropriaient sa mère, tous sauf un, Wilhem. Elle était triste du peu d’attention que lui apportait sa mère, blessée par les regards de mépris et de dédain lancé par cette dernière. Tout doucement la tristesse de Lilith se mua en haine… Un jour qu’elle se trouvait seule avec sa mère, qui était endormie, elle s’approcha doucement du corps d’Hannah qui montait et descendait au rythme de sa respiration, Lilith regarda sa mère dormir un moment tout en dégageant quelques mèches de cheveux de son visage, un sourire aux lèvres elle finit par se pencher sur le cou de sa mère avant d’y planter ses canines et de vider tout le corps d’Hannah de son sang. Une fois son méfait finit elle se redressa et observa de nouveau le corps de sa mère qui inerte, ne bougeait plus… Elle recouvrit le cadavre de sa mère avec sa couverture, ne plus de voir ce visage haït qui ressemblait tant au sien. Elle regarda une dernière fois la pièce où elle avait grandi et avec un soupir de soulagement quitta ce lieu maudit.

Après cela Lilith erat dans les rues, la nuit, à l’affût de proies, elle respectait toujours se grand principe de « jamais d’innocent ». Heureusement quand vous vivez en ville il n’est pas rare de croiser le chemin de voleurs, agresseur et autres personnes mal fréquentables.

Elle vécut des années comme cela, à pister suivre et séduire les gens les plus horribles pour pouvoir se repaitre de leur sang. Cette solitude lui pesait, mais elle se l’infligeait quand même… C’était son châtiment, son fardeau, pour avoir tué la femme qui l’avait mise au monde. A côté de ses parties de chasses elle observait le gens et les enviait, parfois, elle enviait ces couples qui se tenaient serrés l’un contre l’autre pour se réchauffer, ces enfants qui marchaient mains dans les mains entre leurs parents.

Un soir où elle avait particulièrement fin car elle n’avait trouvé aucune personne pour lui servir de repas, alors qu’elle arpentait les rues à la recherche de sa prochaine victime elle tomba nez à nez avec un de ses couples qu’elle enviait tant… Elle frissonna en humant une odeur qui lui mettait l’eau à la bouche. Elle baissa son regard vers la main du jeune-homme, qui se tenait coi devant elle, il était blessé à la main et saignait abondamment. Sans crier garde Lilith se jeta, telle un fauve, sur ce couple et se délecta de son sang.
Quelques instants plus tard elle ouvrit les yeux et contempla, une boule dans le ventre, le carnage qu’elle venait de faire. Sa gorge se serra tandis que son estomac se nouait de plus en plus fort. Lilith regarda une dernière fois les deux corps sans vie tendue devant elle et se mit à courir aussi vite qu’elle e put le plus loin possible. Elle s’arrêta, sous un pont, et se laissa tomber sur le sol, le dos appuyer à un mur, elle enfuit son visage dans ses mains en haletant. Elle essayait de faire sortir cette image de sa tête, mais rien n’y faisait, après un moment l’image de sa mère se superposa à celle du couple.
Elle poussa un hurlement long et strident, elle était un monstre. Elle finit tant bien que mal et après un long moment par se calmer, elle se releva et marcha là où ses pieds décidèrent de la mener.

Lilith n’oublia jamais ce couple, depuis cela elle s’assurait de toujours trouver sa dose de sang pour ne plus avoir faim et ne plus commettre de carnage pareil.

Un soir, après s’être nourrie, Lilith, prise d’un soudain sentiment de nostalgie se dirigea vers le quartier de son enfance, alors qu’elle traversait une rue, une voiture lui fonça littéralement dessus, elle resta paralysé de surprise et aveuglée par ces phares braqués sur elle…

Elle rouvrit les yeux et les referma aussitôt aveuglée par tout se blanc, elle respira et pris le temps de les habitués à la clarté qui l’entourait. Elle était allongée dans un lit, elle se redressa et regarda tout autour d’elle, des autres personnes ou plutôt créatures étaient là et certaines semblaient tout aussi perdues qu’elle. Lilith inspira profondément, elle se rappela de qui et de ce qu’elle était, également de son bon vieux « jamais d’innocents » qui avait été bravé et c’était à peu près tout.
Alors qu’elle sondait sa mémoire à la recherche de son passé, une femme rousse entra dans la pièce et fit un speech.

« Vous êtes tous réveillés ? Parfait. Je me présente : Miranda Stewart.

Vous ne savez pas où vous vous trouvez, c'est normal. Vous êtes à L'Académie Crossway, et vous allez y vivre désormais. Ne me blâmez pas, je n'y suis pour rien, j'ai été dans la même situation que vous avant d'être embauchée ici.

Vous n'êtes plus dans le monde d'où vous veniez. Ici, il vous faudra admettre la présence d'êtres de toutes races, même s'il n'y avait que des humains dans votre dimension d'origine, ou si toute la population y possédait des pouvoirs magiques.

C'est un endroit où, pour une raison que vous ne connaissez pas forcément, vous avez été envoyés. Selon votre monde d'origine, il semblerait que cela puisse être dû à une grave faute commise au sein de votre société, pour un vice qui vous caractérise, ou peut-être même sans raison ; même si nous en apprenons chaque jour un peu plus, nous n'avons pas encore cerné les raisons de votre arrivée ici. Peut-être l'apprendrez-vous un jour.
En bref, ce n'est pas la peine de venir pleurer dans les vêtements du personnel de l'établissement, nous n'y sommes pour rien. Acceptez donc votre arrivée ici. »


Lilith écouta cette déclaration ébahie, alors que Miranda Stewart s’éloignait, ces mots continuaient de lui trotter en tête que son ventre se nouait…
Lilith pris conscience d’un problème qui pouvait devenir assez grave si elle ne le réglait pas très rapidement, elle avait fin...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 26
Arrivée : 14/11/2012

MessageSujet: Re: Lilith " L'éternité c'est long, surtout vers la fin..."   Mar 22 Jan - 18:23

Bienvenue parmi nous, jeune vampire !
J'ai commencé à lire ton caractère et ça m'a l'air très intéressant tout ça, je vais finir ma petite lecture :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 3
Arrivée : 21/01/2013

MessageSujet: Re: Lilith " L'éternité c'est long, surtout vers la fin..."   Mar 22 Jan - 19:02

merci, j’espère que ça n'a pas seulement l'air intéressant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 75
Arrivée : 10/10/2012

MessageSujet: Re: Lilith " L'éternité c'est long, surtout vers la fin..."   Mer 23 Jan - 15:34

Bienvenue sur le forum, Lilith !

Jolie fiche, très sympa ce petit vampire qui devient féroce ! /o/
J'ai hâte de voir comment elle va faire, pour résister à l'envie de dévorer tout le monde ! ^^

Je te valide aussitôt,
au plaisir de rp avec toi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crossway.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Lilith " L'éternité c'est long, surtout vers la fin..."   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lilith " L'éternité c'est long, surtout vers la fin..."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'hiver est un long chemin vers le printemps ♦ Gerolama & Mary
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» présentation Lilith Chik'ari
» Ensevelissement de Lilith ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Et vous, alors... :: ... vous êtes ?-